Eaux de process et dessalement

article-4

a. Eau de process

Les eaux de process sont des eaux « techniques » qui peuvent nécessiter plusieurs étapes successives de traitement jusqu’à l’obtention d’une eau Ultra pure et apyrogène suivant les applications.

Les eaux de process sont utilisées dans la fabrication de composants électroniques, la pharmacie, la cosmétique, l’agroalimentaire, et généralement pour l’élaboration de  produits à forte valeur ajoutée.

Les techniques de traitement  sont multiples. On peut citer, en plus des solutions classiques de clarification par filtre à sable et charbon actif, les solutions membranaires (Ultrafiltration, Nano filtration et Osmose Inverse) et les résines échangeuses d’ions.

 

b. Dessalement (eau de mer, eau saûmatre).

Production d’eau douce à partir d’eau salée. Le dessalement est une alternative capable de répondre aux besoins croissants en eau domestique et industrielle qui favorise la gestion raisonnée de la ressource.

Reconnus pionniers de la technologie de dessalement par osmose inverse, nous avons su, depuis la première installation sur l’île de Houat en France en 1969, développer et intégrer des technologies complémentaires et des services à notre offre pour livrer des usines de dessalement dans les meilleurs délais, à des coûts d’investissement et d’exploitation optimisés.
La conception d’une filière de dessalement par osmose inverse requiert une succession d’étapes de traitement, telles que :
• le prétraitement de l’eau de mer ou saumâtre par clarification et filtration afin de réduire le fouling index.
• l’élimination des sels de l’eau par les membranes d’osmose inverse.
• le traitement final de l’eau osmosée si nécessaire.
Nous appuyant sur un savoir-faire industriel, nous élaborons des solutions qui visent à optimiser le rendement des systèmes d’osmose inverse, à favoriser la récupération d’énergie interne, à mettre en œuvre des procédés de dispersion des concentras pour protéger l’environnement, la faune et la flore marines.